grecque


grecque

grecque [ grɛk ] n. f.
• 1702; de grec
1Techn. Scie de relieur; entaille obtenue avec cette scie.
2(1828) Bx-arts Ornement fait de lignes droites qui reviennent sur elles-mêmes à angle droit. Grecque ornant une frise. Orner d'une grecque ( v. tr. <conjug. : 1> GRECQUER ).
⊗ HOM. Grec.

grecque nom féminin Ornement courant fait de lignes brisées formant une suite d'angles droits et revenant périodiquement sur elles-mêmes. Entaille pratiquée, à l'aide d'une scie à grecquer, sur le dos des cahiers assemblés, avant couture. ● grecque (expressions) nom féminin À la grecque, se dit d'un apprêt de légumes, de champignons, etc., à base d'herbes aromatiques et d'huile d'olive. ● grecque (homonymes) nom féminin grec adjectif grec nom masculingrec, grecque adjectif et nom (latin graecus) De Grèce. ● grec, grecque (citations) adjectif et nom (latin graecus) Joseph Berchoux Saint-Symphorien-de-Lay, Loire, vers 1765-Marcigny, Saône-et-Loire, 1839 Qui me délivrera des Grecs et des Romains ! Élégie André Malraux Paris 1901-Créteil 1976 Les marbres grecs regardent en dedans, mais les beaux gothiques ont toujours l'air d'aveugles qui cherchent. Les Noyers de l'Altenburg Gallimard Horace, en latin Quintus Horatius Flaccus Venusia, Apulie, 65-Rome ? 8 avant J.-C. Toutes les fois que les rois font des sottises, ce sont les Grecs qui pâtissent. Quidquid delirant reges, plectuntur Achioi. Épîtres, I, II, 14 Virgile, en latin Publius Vergilius Maro Andes, aujourd'hui Pietole, près de Mantoue, 70 avant J.-C.-Brindes 19 avant J.-C. Je crains les Grecs, surtout s'ils portent des présents. Timeo Danaos et dona ferentes. L'Énéide, II, 49 Commentaire Paroles du grand prêtre Laocoon, qui cherche à dissuader les Troyens de faire entrer dans leurs murs le fameux cheval de bois laissé perfidement par les Grecs sur le rivage. Oswald Spengler Blankenburg, Harz, 1880-Munich 1936 Le cosmos des Grecs anciens était l'image d'un Univers qui ne devient pas, mais qui est. En conséquence, le Grec lui-même était un homme qui jamais ne devint, mais qui toujours fut. Was der Grieche Kosmos nannte, war das Bild einer Welt, die nicht wird sondern ist. Folglich war der Grieche selbst ein Mensch, der niemals wurde, sondern immer war. Le Déclin de l'Occidentgrec, grecque (difficultés) adjectif et nom (latin graecus) Orthographe Attention au féminin, grecque, avec un c devant -qu-, à la différence de franc et de turc qui font au féminin, respectivement, franque et turque. ● grec, grecque (expressions) adjectif et nom (latin graecus) Bonnet grec, calotte grecque, sorte de bonnet à gland qui a la forme d'un fez. Église grecque, Église orthodoxe autocéphale de Grèce. (Désigne aussi, improprement, l'Église orthodoxe.) Églises grecques catholiques, grecques unies, synonyme de Églises uniates. Nez grec, nez droit, formant une ligne continue avec celle du front, comme dans les statues grecques. Patriarcats grecs melkites, synonyme de patriarcats melkites. Pied grec, dans lequel le deuxième orteil est plus long que le gros orteil. Profil grec, visage qui a un nez grec. ● grec, grecque (homonymes) adjectif et nom (latin graecus) grecque nom féminingrec, grecque (synonymes) adjectif et nom (latin graecus) Églises grecques catholiques, grecques unies
Synonymes :
- Églises uniates

grec, grecque
adj. et n.
rI./r adj. Qui a trait à la Grèce, à sa civilisation, à sa langue. Lettres grecques. Tragédie grecque.
|| Profil grec, dans lequel l'arête du nez prolonge la ligne du front.
rII./r n.
d1./d Habitant ou personne originaire de Grèce. Un(e) Grec(que).
d2./d n. m. Langue parlée en Grèce. Grec ancien, moderne.
————————
grèque ou grecque
n. f. (Haïti) Filtre à café en tissu.
————————
grecque
n. f.
d1./d ARCHI Ornement formé d'une suite de lignes brisées à angle droit, rentrant sur elles-mêmes et décrivant des portions de carrés ou de rectangles.
d2./d TECH En reliure, scie servant à faire des encoches au dos des volumes à coudre; chacune des encoches ainsi pratiquées.
d3./d (Haïti) V. grèque.

⇒GRECQUE, subst. fém.
A. — ARCHIT. ,,Ornement composé d'une suite de lignes brisées à angle droit et rentrant sur elles-mêmes`` (NOËL 1968). Frise ornée d'une grecque. La double arcade avait pour enjolivement trois rangées de briques qui s'avançaient l'une sur l'autre, et dont chaque brique était alternativement saillante ou retirée d'un pouce environ, de manière à dessiner une grecque (BALZAC, Rech. absolu, 1834, p. 119). Ce fut la maison moderne en pierre à balcon en fonte, à persiennes, à fenêtres bien peintes, sans autre ornement qu'une grecque sous la corniche (BALZAC, Paysans, 1844-50, p. 328).
P. ext. Tout motif de même forme, brodé, dessiné ou imprimé. Une grande archivolte [dans une chapelle, aux funérailles de Napoléon] avec une haute portière de drap violet assez chétif imprimé de grecques et de palmettes d'or (HUGO, Choses vues, 1885, p. 31). La tunique de mousseline égayée de broderies, de grecques (ARNOUX, Roi, 1956, p. 162).
B. — RELIURE. ,,Entailles tracées à la scie dans le dos d'un volume, destinées à loger les nerfs ou les ficelles de coutures des cahiers, afin d'obtenir un dos plat`` (BRUN 1968).
,,Scie dont se sert le relieur pour faire ces entailles`` (BESCH. 1845). Synon. scie à grecquer.
REM. 1. Grecquer, verbe trans. Faire des entailles avec la grecque. Grecquer le dos d'un livre. La tranchefile, qui est sans objet dans la reliure industrielle, ainsi que dans tout volume grecqué, a été conservée comme ornement, ou plutôt le « petit rouleau couvert de fils de couleurs alternées » qui porte aujourd'hui ce nom n'est qu'une imitation de la tranchefile des anciennes reliures (Civilis. écr., 1939, p. 12-3). 2. Grecquage, subst. masc. Action de grecquer; résultat de cette action. La couture industrielle est la couture sur rubans. Les rubans, ne requérant point le grecquage, se prêtent mieux que les ficelles à l'ouverture du livre et certains artisans, d'ailleurs, remplacent les ficelles par des rubans. Les nerfs du dos d'un volume ainsi cousu sont, comme dans la couture à la grecque, de faux nerfs (Civilis. écr., 1939p. 10-16).
Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. dep. 1835. Homon. grec. Étymol. et Hist. 1. 1635 reliure (MONET ds GAY, s.v. reliure : Relier à la grecque [Graecanico retu] : les nervins ne paraissant au dehors, le dos tout plain); 1701 id. « scie pour faire des encoches dans les livres » (FUR.); 1810 « encoche au dos du livre pour loger les ficelles ou nerfs » (LESNÉ, Reliure, p. 124 ds LITTRÉ); 2. 1765, « ornement » (Vente de meubles et effets après le décès de Mme de Pompadour, 25 mars ds HAVARD : commode à la grecque); 1834 un drap rouge bordé d'une grecque noire (BALZAC, Langeais, p. 260). Fém. subst. de grec.

grec, grecque [gʀɛk] adj. et n.
ÉTYM. 1165; lat. Graecus (grec tardif Graikos), qui a d'autre part donné grégeois, grègues, grièche.
———
I
1 Adj. De Grèce. Hellène, hellénique. || Le sol grec. || La péninsule, les îles grecques. || Le peuple grec.
(Grèce ancienne). || L'antiquité primitive grecque. Préhellénique; cycladique, minoen, mycénien. || Les cités, les républiques grecques, leurs rivalités, leurs unions et fédérations ( Cité; athénien, argien, spartiate; amphictyonie, hégémonie). || Institutions grecques; magistrats grecs de l'Antiquité et fonctionnaires ( Aréopage, sénat; docimasie, liturgie; amphictyon, archonte, astynome, éphore, héliaste, nomothète, polémarque, proxène, prytane, sophroniste, thesmothète, triérarque). || Colonies grecques. || L'armée grecque ( Hipparchie, hoplite, peltaste, polémarque). || Les trières de la flotte grecque. || Mercenaires grecs. || Bourg ou canton grec. Dème. || Monuments, édifices de la ville grecque. Acropole, agora, odéon, panthéon, pœcile.
1 (Corinthe) fut une ville de la plus grande importance dans un temps où le peuple grec était un monde, et les villes grecques des nations.
Montesquieu, l'Esprit des lois, XXI, VII.
Mythologie et théogonie grecques. || Le panthéon des dieux grecs. || Prêtres ( Corybante, mystagogue) et oracles grecs. || Fêtes et jeux en l'honneur des dieux et héros grecs. Canéphore, lampadophore; chœur; 1. muse (Musées); néméen (jeux néméens); néoménie; panathénées, panathénien (jeux panathéniens), pandèmes, phallique (fêtes phalliques), pythique (jeux pythiques), thesmophories. || Athlètes grecs, jeux athlétiques grecs. Gymnase, gymnastique; agonistique, orchestique; olympiade, olympique; agonothète, athlothète, hellanodice; pancratiaste; pentathlon. || La beauté des éphèbes grecs exercés dans les gymnases. || Costume grec. Chiton, chlamyde, himation, pallium.Courtisane grecque. Hétaïre.Théâtre et acteurs grecs. Chœur, choreute, cothurne, deutéragoniste, masque. || Instruments ( 1. Diaule, sambuque) et modes de la musique grecque. || Chant funèbre ( Thrène), liturgique ( Dithyrambe) grec.Poids, mesures, et monnaies grecques. Drachme, médimne, 4. mine, obole, statère, talent.
L'art grec. || Les trois ordres de l'architecture grecque ( Corinthien, dorique, ionique), caractérisés par leurs chapiteaux. || La sculpture grecque ( Koré, kouros). || Aphrodite (Vénus) grecque au profil rectiligne. || Le profil grec.
La langue grecque antique. || Locution propre à la langue grecque. Hellénisme. || Dialectes grecs. Attique, béotien, dorien, éolien, lesbien. || Lettres de l'alphabet grec (→ le tableau ci-dessous). || L'i grec (y). || Écriture des manuscrits grecs primitifs. Boustrophédon. || Modes et voix de la conjugaison des verbes grecs. || Le jardin des racines grecques, ouvrage du grammairien Lancelot (1657).En langue grecque. || Traduire un texte grec, un livre grec. || Citations grecques. || Thème grec, version grecque.REM. Ces emplois, sauf précision, concernent le grec ancien.
Les auteurs (cit. 37) grecs. || Formes de la poésie grecque. || Poète-chanteur grec. Aède, épique, lyrique (poète), rhapsode. || La tragédie grecque. Tétralogie, trilogie; chœur, chorège. || Les philosophes grecs : présocratiques, académiques, cyniques, mégariques, pythagoriciens, péripatéticiens, pyrrhoniens, stoïciens, épicuriens… aussi Portique. || Les sophistes grecs. || Savants, géomètres, physiciens, médecins grecs. || Historiens, rhéteurs grecs.Finesse de l'esprit grec. Atticisme (cit. 1 et 3; → aussi attique, cit. 4).Marquer d'un caractère propre à la civilisation grecque. Gréciser, helléniser. || La civilisation grecque de l'antiquité (cit. 6). || « Le miracle grec ».
2 (…) le miracle grec, une chose qui n'a existé qu'une fois, qui ne s'était jamais vue, qui ne se reverra plus, mais dont l'effet durera éternellement, je veux dire un type de beauté éternelle, sans nulle tache locale ou nationale.
Renan, Prière sur l'Acropole, in Œ. compl., t. II, p. 753.
3 Ce ne sont pas seulement des hommes, les plus beaux de tous, qu'a faits la statuaire grecque. Elle a fait aussi des dieux, et, du jugement de tous les anciens, ces dieux étaient ses chefs-d'œuvre.
Taine, Philosophie de l'art, t. II, p. 200.
4 Quand plus tard Rome eut dépouillé le monde grec, l'énorme ville eut son peuple de statues presque égal à sa population de vivants.
Taine, Philosophie de l'art, t. I, p. 75.
5 (…) que l'on considère la ligne de l'architecture grecque, et que l'on me dise si l'on ne voit pas dans cet art quelque chose de ce bel équilibre et de cet enthousiasme si bien discipliné.
Jacques de Lacretelle, le Demi-dieu, II.
tableau L'alphabet grec.
Loc. fam. Renvoyer qqch. aux calendes grecques. Calendes (cit. 3).
Période de l'histoire grecque, d'Alexandre (mort en 323 av. J.-C.) jusqu'à la conquête romaine. 1. Alexandrin, hellénistique (période). || Empire grec, ou empire romain d'Orient de la mort de Théodose (mort en 476 après J.-C.) jusqu'à la chute de Constantinople (1453). Byzantin.
Calendrier grec : calendrier orthodoxe, en retard de 12 jours sur le calendrier grégorien.
(Grèce moderne). || Les souverains grecs et le prince héritier de Grèce ( Diadoque). || Les nomes, divisions administratives du royaume grec. Nomarchie. || Evzones grecs vêtus de la fustanelle. || Bonnet grec. || Calotte grecque. || Les clephtes, anciens montagnards grecs de l'Olympe et du Pinde.L'Église orthodoxe grecque. || Le rite grec. || Patriarche grec, grec-melchite ( Melchite). || Les caloyers, religieux grecs de l'ordre de Saint-Basile.Calendrier des martyrs grecs. Ménologe.
Guerre de l'Indépendance grecque, soutenue contre les Turcs, de 1821 à 1829. || Les hétairies, sociétés secrètes grecques. || Les palikares, soldats de la milice grecque. || Partisan de l'Indépendance grecque en Europe. Philhellène.Allus. littér. || L'enfant grec, symbole du patriotisme grec célébré par V. Hugo.
6 — Ami, dit l'enfant grec, dit l'enfant aux yeux bleus,
Je veux de la poudre et des balles.
Hugo, les Orientales, « L'enfant ».
7 (…) nous nous arrêtâmes pour voir des ruines : ce sont celles d'un couvent grec dévasté par les Albanais (…)
Chateaubriand, Itinéraire…, I, p. 136.
(Grèce contemporaine). || L'économie, la politique grecque.La cuisine grecque. || Plats grecs (moussaka, souvlaki…). || Restaurants grecs (hors de Grèce). || Danse grecque traditionnelle ( Sirtaki).
Loc. Croix grecque, à quatre branches égales.
8 Les arcades (de l'église) qui se développent autour de la partie centrale comme les quatre bras de la croix grecque, les chapelles symétriques, sont tracées d'après un plan d'un style très pur (…)
Jacques de Lacretelle, le Demi-dieu, V.
Nez grec, évoquant le profil idéal de l'art grec.
Vieilli. Le vice grec : l'homosexualité masculine (allus. à la Grèce antique).
2 (1640). Fig. a Savant. || Être, ne pas être grec dans un domaine.
b Vx. Habile à tromper (→ ci-dessous, II., A., 2.).
———
II N.
A
1 N. (1208). || Les Grecs. Hellène. || Un Grec d'Athènes, de Smyrne. || Une belle Grecque. || Le roi des Grecs.Les Grecs de l'Antiquité, initiateurs de la civilisation romaine. || Les Grecs d'aujourd'hui.Relig. Qui suit la religion grecque orthodoxe. || Rites des Grecs.
9 Les Grecs, avant Homère, n'avait guère négocié qu'entre eux, et chez quelques peuples barbares; mais ils étendirent leur domination à mesure qu'ils formèrent de nouveaux peuples.
Montesquieu, l'Esprit des lois, XXI, VII.
10 Les Grecs étaient une grande nation, composée de villes qui avaient chacune leur gouvernement et leurs lois.
Montesquieu, l'Esprit des lois, XXIII, XVII.
11 Ainsi firent ces Grecs, qui dirigèrent leur esprit sur tous les points, accordèrent au raisonnement entre nos facultés, le rang prééminent, et, cependant, s'inclinèrent toujours devant leurs divinités c'est-à-dire devant la nature.
Jacques de Lacretelle, le Demi-dieu, VIII.
Loc. (Vx). Savant comme un Grec.
12 À pédant, pédant et demi.
Qu'il s'avise de parler latin.
J'y suis Grec; je l'extermine.
Beaumarchais, le Mariage de Figaro, III, 15.
13 Je ne suis pas un grand Grec dans ce que ces gens-ci appellent la politesse (…)
Stendhal, le Rouge et le Noir, II, II.
2 N. m. (1721; cour. au XIXe). Péj. et vx. Tricheur au jeu.REM. Cet emploi provient vraisemblablement d'un croisement entre le sens fig. de grec « habile » (d'abord [1527] « helléniste », puis « savant », « qui en sait autant que celui qui sait le grec ») et le calembour sur graisse « profit » et Grèce.
13.1 Les joueurs furent tenus d'exhiber leurs papiers; il y avait là quelques jeunes viveurs, naïfs pigeons mêlés à des grecs de profession.
A. Robida, le Vingtième Siècle, p. 98 (1883).
Spécialt. Compère d'un joueur qui manie les cartes et en tire de l'argent (bonneteau, etc.). Baron.
3 Loc. fam (par allus. au vice grec). Se faire voir chez les Grecs : se faire posséder sexuellement (d'un homme). || Va te faire voir chez les Grecs !
B N. m. (1512). || Le grec : la langue grecque. || Le grec ancien fait, avec le latin, partie des humanités classiques (→ Bourrer, cit. 6; enseignement, cit. 6; érudit, cit. 1; étaler, cit. 28). || Prononciation érasmienne et prononciation reuchlinienne du grec (→ aussi Esprit : esprit rude, esprit doux; iotacisme, itacisme). || Grec médiéval. || Grec byzantin.Grec moderne ou néo-grec ( Romaïque), divisé (comme le grec des époques hellénistique et byzantine) en langue puriste et langue démotique (ou populaire). || Au XXe siècle, le grec démotique est devenu langue littéraire.
tableau Classification des langues.
Allus. littér. || Pour l'amour du grec…
14 — Philaminte. Quoi ? Monsieur sait du grec ? Ah ! permettez, de grâce,
Que pour l'amour du grec, Monsieur, on vous embrasse. (Il les baise toutes, jusques à Henriette, qui le refuse)
— Henriette. Excusez-moi, Monsieur, je n'entends pas le grec.
Molière, les Femmes savantes, III, 3.
Fig. (par allus. à l'écriture). C'est du grec : c'est incompréhensible (→ Chinois, hébreu). || C'est du grec pour moi : je n'y comprends rien.
———
III Loc. adj. (1584). À la grecque : à la manière des Grecs. || Robe, coiffure, tunique à la grecque.(1635). || Relier à la grecque. || Reliure à la grecque ( Grecque, n. f.).Chambre décorée à la grecque, dans un style évoquant la Grèce antique.
15 Ses cheveux blonds, relevés à la grecque sur le sommet de sa tête, étaient ornés d'une couronne de verveine (…)
Chateaubriand, les Martyrs, X.
16 Ce banquier subalterne, et néanmoins millionnaire, aimait le style grec. La corniche de la chambre était une grecque. Drapé par une étoffe teinte en pourpre et disposée à la grecque le long de la muraille comme le fond d'un tableau de David, le lit, d'une forme très pure, datait du temps de l'Empire où tout se fabriquait dans ce goût.
Balzac, Illusions perdues. Pl., t. IV, p. 835.
Spécialt (d'une préparation culinaire froide et aromatisée). || Champignons à la grecque, préparés à l'huile d'olive et aux aromates.
DÉR. et COMP. Gréciser, grécisme, grécité, grecque. Néo-grec. V. Gréco-, gréco-bouddhique, gréco-latin, grécomanie, gréco-romain.
HOM. Grecque; formes du v. grecquer.
————————
grecque [gʀɛk] n. f.
ÉTYM. 1702; de grec au fém. et de à la grecque.
———
I Techn. (reliure).
1 Scie de relieur, servant à grecquer.
2 Entaille pratiquée sur le dos des cahiers avant couture.
———
II (1834). Ornement fait de lignes droites qui reviennent sur elles-mêmes à angle droit (→ Grec, cit. 16). || Grecque ornant une frise d'architecture ( 2. Frette), un galon de passementerie, une reliure.
DÉR. Grecquer.
HOM. Grec; formes du v. grecquer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Grecque — (gr[e^]k), n. [F.] An ornament supposed to be of Greek origin, esp. a fret or meander. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • grecque — /grek/ (architecture) noun A fret pattern ORIGIN: Fr (fem), Greek …   Useful english dictionary

  • Grecque — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homophone, voir Grec. Sur les autres projets Wikimedia : « grecque » …   Wikipédia en Français

  • grecque — (grè k ) s. f. 1°   Ornement composé d une suite de lignes brisées à angles droits et rentrant sur elles mêmes. Une frise ornée d une grecque. 2°   Terme de relieur. Petite scie dont on se sert pour grecquer les livres.    Petites encoches que l… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • GRECQUE — s. f. Ornement composé d une suite de lignes droites qui reviennent sur elles mêmes, en formant toujours des angles droits. Cette frise est ornée d une grecque …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • GRECQUE — n. f. T. d’Architecture Ornement Composé d’une suite de lignes droites qui reviennent sur elles mêmes, en formant toujours des angles droits. Cette frise est ornée d’une grecque …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • grecque — /grɛk/ (say grek) adjective Cookery 1. of Greek origin. 2. (of a dish) cooked with olive oil, lemon juice and spices, usually served cold. Also, à la grecque. {French} …   Australian English dictionary

  • Grecque (architecture) — Pour les articles homonymes, voir Grecque. La partie supérieure du parapet (photo d illustration) est ornée d une grecque. La grecque est un motif d ornement …   Wikipédia en Français

  • Grecque (ferroviaire) — Pour les articles homonymes, voir Grecque. La grecque, ou tapis de pilotage automatique, est un appareil de voie ferroviaire utilisé pour les trains automatiques. Sommaire 1 Description 2 Notes et références …   Wikipédia en Français

  • Grecque (motif) — Pour les articles homonymes, voir Grecque. La partie supérieure du parapet (photo d illustration) est ornée d une grecque. La grecque est un motif d ornement antique formé d une ligne droite brisée effectuant des retours en arr …   Wikipédia en Français